24.11 – 02.12.2018 : La cordillère blanche 🏔🏔

Et nous voilà repartis pour une sécession montagnes 😎 Comme on va à nouveau monter très haut, on fait un palier à 2600m et on arrive sur le parking avec pluie 🌧

Une famille zurichoise en T5 arrive au même moment, elle fait le chemin inverse. Gina et Micha décident de s’arrêter pour la nuit, pour que les enfants jouent ensemble. Enya, Miro et Nils s’amusent, on échange nos différents bivouacs, état des routes, entres autres 😉☺️ et quand deux familles suisses 🇨🇭 qui ne parlent pas la même langue se rencontrent, je vous le mets en mille, on parle en Espagnol 😝😍👍IMG_6320 (Copier)IMG_6322 (Copier)Une très jolie mais brève rencontre, le lendemain on reprend chacun notre route 🛣

Et comme la pluie nous a rejoint, on s’arrête directement pour le camping sauvage sans passer par le mirador 😕 mais du coup on prend une douche 🚿🧼 grâce à notre nouvelle bouilloire et le groupe électrogène. C’est pas super écolo, mais qu’est-ce que ça fait du bien 😁IMG_6324 (Copier)IMG_6327 (Copier)

Direction Chavin du Huantar pour visiter les ruines. Notre route passe par l’énorme mine Antamina. Une piste sur environ 50km, et qui monte jusqu’à 4500m ! Qui redescend en zigzag sur un village où il y a des travaux 🚧 Enfin bon tout ça pour dire qu’il nous a fallu quelques heures pour arriver à Chavin et un petit tour pour visiter les ruines et ces galeries a été bienvenu IMG_6330 (Copier)IMG_6336 (Copier)IMG_6339 (Copier)IMG_6344 (Copier)IMG_6346 (Copier)IMG_6349 (Copier)

Le temple Chavin a été construit par la civilisation du même nom (1500 av. JC – 300 av. JC) C’était un centre cérémoniel et un lieu d’échange de marchandises entre la jungle et la côte. Le plus intéressant de la visite se sont les galeries qui ont été faites sous la quasi-totalité du site, encore une grande partie est en fouille. IMG_6353 (Copier)IMG_6356 (Copier)IMG_6357 (Copier)IMG_6363 (Copier)IMG_6364 (Copier)IMG_6367 (Copier)IMG_6377 (Copier)IMG_6382 (Copier)IMG_6383 (Copier)IMG_6388 (Copier)IMG_6395 (Copier)IMG_6397 (Copier)IMG_6398 (Copier)

On dort sur le parking du terminal du bus, on y est tranquille et seul 😊IMG_6399 (Copier)

Le lendemain on prend la direction de Caraz, malheureusement, vu le temps encore bien couvert, on ne verra pas vraiment la cordillère 😕IMG_6404 (Copier)IMG_6407 (Copier)

On arrive au camping Guadalupe à Caraz, on y passe deux jours tranquille, Nils est malade 🤒 On pause la remorque et les vélos, pour aller passer une nuit à la Laguna Parone. Elle se situe seulement à 34km du camping mais la piste nous prendra 2h 🤨🤪 Deux jours avec un temps magnifique ☀️IMG_6413 (Copier)

La cordillère blanche est la deuxième plus haute chaîne de montagnes 🏔 après celle de l’Himalaya. On est entouré de huit pics qui culmine entre 5765m et 6395m avec un lac turquoise au milieu, absolument magnifique 😍IMG_6427 (Copier)IMG_6430 (Copier)IMG_6436 (Copier)IMG_6440 (Copier)IMG_6449 (Copier)IMG_6454 (Copier)IMG_6455 (Copier)IMG_6459 (Copier)IMG_6468 (Copier)IMG_6478 (Copier)IMG_6482 (Copier)IMG_6501 (Copier)IMG_20181201_103700 (Copier)

On retourne au camping Guadaloupe pour récupérer la remorque et les vélos et on repart le lendemain direction la côte. La seule route passe par le Canon del Pato, une route goudronnée sur une voie avec une multitude de tunnels. Splendide route ❣️IMG_6513 (Copier)IMG_6514 (Copier)(Dommage, j’avais préparé un petite film, mais pas assez de connexion… peut-être la prochaine fois !)

Et pour finir, la meilleure façon de fermé un pont 😂IMG_6520 (Copier)IMG_6518 (Copier)

14-23.11.2018 : Un petit tour sur la côte

Environ 650 km nous sépare de la côte pacifique du Pérou avec deux chaînes de pics montagneux à franchir.

On passe la première pour dormir au camping Casa Leña à Cuarasi. Avant d’être un camping c’est un projet éducatif pour les enfants en difficulté et/ou handicapé. On y laisse tous les crayons, feutres et feuilles qu’on avait en réserve et Nils leurs laisse aussi son 4×4. Après l’avoir récupéré à la poubelle en Suisse, il aura une troisième vie ici 🥰

On reste 2 nuits avec une vue superbeIMG_5887 (Copier)IMG_5888 (Copier)IMG_5889 (Copier)IMG_5890 (Copier)IMG_5891 (Copier)IMG_5894 (Copier)IMG_5895 (Copier)IMG_5897 (Copier)IMG_5898 (Copier)IMG_5899 (Copier)IMG_5901 (Copier)

Puis on reprend la route et on s’arrête pour passer la nuit avant la deuxième chaîne de pics près de Cotaruse au bord du RioIMG_5913 (Copier)IMG_5909 (Copier)

Et on remonte pour passer un plateau entre 4300 et 4500m durant une cinquantaine de kilomètres, pour descendre enfin à des altitudes raisonnables… presque zéro, quoi 🤪😁IMG_5919 (Copier)IMG_5929 (Copier)IMG_5939 (Copier)

On passe la nuit sur le parking de l’aérodrome de Nasca pour prendre un petit zinc 🛩 et survoler les lignes vieilles de deux millénaires découvertes seulement en 1939. Elles ont été conservées surtout car c’est une des régions les plus désertiques du monde avec seulement 30mm de pluie par an et le gypse contenu dans le sol « colle » le sable et la poussière ! Les Nascas ôtaient les pierres sombres brûlées par le soleil pour faire apparaître le sol plus clair au-dessous   IMG_5943 (Copier)IMG_5946 (Copier)La baleine 🐋 IMG_5959 (Copier)L’astronaute👨‍🚀IMG_5964 (Copier)Le singe 🐒 IMG_5969 (Copier)Le colibri IMG_5976 (Copier)IMG_5982 (Copier)L’araignée🕷IMG_5990 (2) (Copier)Le perroquet 🦜 IMG_5996 (Copier)Moi 😇😎😬IMG_6006 (Copier)IMG_6010 (Copier)Et pour finir les aqueducsIMG_6022 (Copier)

Après ces 40 minutes de checker, on va à l’Ecocamp de l’oasis Huacachina où on y passe 3 nuits tranquille, au programme sandboard sur les dunes, piscine et coucher de soleil ☀️🍻😎😍IMG_6030 (Copier)IMG_6035 (Copier)IMG_6040 (Copier)IMG_6044 (Copier)IMG_6046 (Copier)cofcofcofcofIMG_6050 (Copier)IMG_6051 (Copier)IMG_6060 (Copier)IMG_6061 (Copier)IMG_6062 (Copier)IMG_6068 (Copier)IMG_6071 (Copier)IMG_6078 (Copier)IMG_6105 (Copier)IMG_6110 (Copier)IMG_6116 (Copier)IMG_6125 (Copier)IMG_6127 (Copier)IMG_6129 (Copier)cofcofIMG_6135 (Copier)Pas de remontée mécanique ici  IMG_6143 (Copier)IMG_6145 (Copier)IMG_6153 (Copier)Le buggy est la remontée mécanique …  que l’on n’a pas voulu cautionner  IMG_6154 (Copier)IMG_6159 (Copier)

On s’arrête sur la plage de Paracas, réputée pour le kitesurf et aussi pour ces oiseaux  IMG_6185 (Copier)IMG_6193 (Copier)IMG_6195 (Copier)IMG_6196 (Copier)IMG_6217 (Copier)IMG_6221 (Copier)IMG_6224 (Copier)IMG_6230 (Copier)IMG_6232 (Copier)IMG_6240 (Copier)IMG_6244 (Copier)IMG_6245 (Copier)IMG_6248 (Copier)IMG_6254 (Copier)IMG_6267 (Copier)IMG_6269 (Copier)IMG_6271 (Copier)IMG_6273 (Copier)IMG_6283 (Copier)IMG_6284 (Copier)IMG_6287 (Copier)IMG_6292 (Copier)

On file ensuite sur la cordillère blanche, car cette partie de la côte n’est pas très sûr pour les touristes. On s’arrête au milieu du trajet juste avant Lima avant de rejoindre les montagnes

Le vol majestueux des Grands Pélicans 💕IMG_6307 (Copier)IMG_6314 (Copier)IMG_6315 (Copier)IMG_6319 (Copier)

03-13.11.18 : Sur le chemin des Incas

Nous voilà arrivé à Cusco, ancienne capitale de l’empire Inca. Cusco veut dire en quechua, le nombril. La ville culmine à 3400m.

On va au camping Quinta Lala, seul de la ville ! On y rencontre la Tribu du Monde; Claudia, Benoît, Heloïse et Léonard. Christine et Jean Michel, avec l’accent d’Aix-en-Provence 😍 On reste au camping quelques jours, Nils joue avec Léonard, ça fait du bien d’avoir un copain qui parle français 😊 du coup on s’installe avec la tente  IMG_5197 (Copier)IMG_5376 (Copier)received_303613153577125 (Copier)received_2152075348392026 (Copier)received_2222097321394748 (Copier)

Depuis Cusco, on va visiter le Machu Picchu en train 🚞 Grosse journée mais comme la météo a l’air de notre côté, on fonce ! On a bien fait, il n’a pas plu 😎

Au départ, il n’était pas prévu qu’on y aille, car trop de monde, trop la course 🏃🏽‍♀️ 🏃🏻‍♂️ et puis en y réfléchissant… c’est dommage d’être si près et de ne pas y aller, même si c’est une véritable usine à fric 💵💸 et, en plus, on a pris la version la plus chère 🙄🤫 On a de la chance, d’être en basse saison et en semaine ! Mais ce n’est pas pour ça, qu’on arrive à prendre des photos sans touristes !

Premier site Incas, première impression. Ils étaient complètement fous ! Comment dans un lieu aussi abrupt, ils ont pu faire un tel ouvrage avec une telle précision ! Magnifique et impressionnant ❣️IMG_5236 (Copier)IMG_5248 (Copier)IMG_5251 (Copier)IMG_5259 (Copier)IMG_5261 (Copier)IMG_5266 (Copier)IMG_5286 (Copier)IMG_5293 (Copier)IMG_5297 (Copier)IMG_5300 (Copier)IMG_5303 (Copier)IMG_5306 (Copier)IMG_5320 (Copier)IMG_5322 (Copier)IMG_5323 (Copier)IMG_5327 (Copier)IMG_5329 (Copier)IMG_5330 (Copier)IMG_5334 (Copier)IMG_5339 (Copier)IMG_5342 (Copier)IMG_5344 (Copier)IMG_5346 (Copier)IMG_5352 (Copier)IMG_5356 (Copier)Le temple du condorIMG_5362 (Copier)IMG_5367 (Copier)Belle maison pour les chinchillasIMG_5368 (Copier)IMG_5372 (Copier)IMG_5373 (Copier)

Un petit tour dans la ville de Cusco. Les Espagnols ont essayé de détruire les édifices incas, sauf que les fondations étaient tellement solides ils n’ont pas réussi alors ils les ont gardés et reconstruits par-dessus !IMG_5168 (Copier)IMG_5170 (Copier)IMG_5171 (Copier)IMG_5172 (Copier)

Avant de repartir, on va aux ruines de Sacsayhuaman, situé sur les hauteurs de Cusco. Forteresse défensive à tête de puma, avec 22 murs en zigzag sur trois étages qui symbolisent les dents du puma. Certains blocs pèsent plusieurs tonnes et mesure plus de 6m. Absolument énorme ! IMG_5384 (Copier)IMG_5385 (Copier)IMG_5386 (Copier)IMG_5387 (Copier)IMG_5389 (Copier)IMG_5392 (Copier)IMG_5394 (Copier)IMG_5408 (Copier)IMG_5415 (Copier)IMG_5422 (Copier)IMG_5425 (Copier)IMG_5431 (Copier)IMG_5435 (Copier)IMG_5436 (Copier)IMG_5437 (Copier)IMG_5469 (Copier)IMG_5471 (Copier)IMG_5482 (Copier)IMG_5487 (Copier)IMG_5491 (Copier)IMG_5495 (Copier)IMG_5505 (Copier)

Et puis direction Pisac,  pour visiter les ruines tout en longueur avec en prime une magnifique balade, et on est une nouvelle fois impressionnés par leur travail à flanc de montagne pour ne pas dire falaise  IMG_5516 (Copier)IMG_5518 (Copier)IMG_5526 (Copier)IMG_5527 (Copier)IMG_5528 (Copier)IMG_5531 (Copier)IMG_5537 (Copier)IMG_5551 (Copier)IMG_5553 (Copier)IMG_5562 (Copier)IMG_5568 (Copier)IMG_5570 (Copier)IMG_5571 (Copier)IMG_5572 (Copier)IMG_5576 (Copier)IMG_5580 (Copier)IMG_5589 (Copier)IMG_5593 (Copier)IMG_5598 (Copier)IMG_5603 (Copier)IMG_5608 (Copier)IMG_5610 (Copier)IMG_5611 (Copier)IMG_5613 (Copier)IMG_5616 (Copier)IMG_5621 (Copier)IMG_5623 (Copier)IMG_5636 (Copier)IMG_5650 (Copier)

On se gare pour dormir à l’auberge Kausay Punku, toutes les maisons sont en adobe sans électricité. Ils font aussi des huiles essentielles artisanales  IMG_5658 (Copier)IMG_5653 (Copier)IMG_5659 (Copier)IMG_5655 (Copier)IMG_5657 (Copier)

Le lendemain direction Ollantaytambo en faisant un crochet par les jardins incas de Moray avec une symétrie parfaite  IMG_5663 (Copier)IMG_5667 (Copier)IMG_5673 (Copier)IMG_5685 (Copier)IMG_5692 (Copier)IMG_5704 (Copier)IMG_5711 (Copier)IMG_5712 (Copier)IMG_5715 (Copier)IMG_5719 (Copier)IMG_5722 (Copier)IMG_5731 (Copier)

On dort sur le parking pour visiter le lendemain nos dernières ruines incas d’Ollantaytambo, même si on pourrait encore en visiter des dizaines dans la région  IMG_5751 (Copier)IMG_5753 (Copier)IMG_5760 (Copier)IMG_5762 (Copier)IMG_5766 (Copier)IMG_5768 (Copier)IMG_5774 (Copier)IMG_5777 (Copier)IMG_5785 (Copier)IMG_5787 (Copier)IMG_5789 (Copier)IMG_5790 (Copier)IMG_5799 (Copier)IMG_5805 (Copier)IMG_5810 (Copier)IMG_5812 (Copier)IMG_5814 (Copier)IMG_5820 (Copier)IMG_5829 (Copier)IMG_5835 (Copier)IMG_5839 (Copier)IMG_5841 (Copier)IMG_5843 (Copier)IMG_5848 (Copier)IMG_5857 (Copier)IMG_5863 (Copier)IMG_5865 (Copier)IMG_5869 (Copier)IMG_5873 (Copier)

Petit resto à Ollantaytambo, Nico veut goûter le cuy, plat commun de choix au Pérou… moi je passe mon tour mais Nils se régale aussi 😋😳🤭  mdemdemdemdemdemde

Après environ deux mois en grande altitude, on repart direction la côte pour descendre des montagnes 🏔 et retrouver un peu de chaleur

26.10-02.11.18 : 6ème pays, le Pérou 🇵🇪

On rentre au Pérou sans trop de difficulté. Et tout de suite un nouveau moyen de transport, le tuktuk, qu’on a bien sûr essayé 😊IMG_4589 (Copier)IMG_4590 (Copier)

Toujours au bord du lac Titicaca, une destination très touristique mais incontournable, les îles Uros. 95 petites îles flottantes fabriquées avec le roseau, tortora, qui pousse en abondance sur le lac. Au fur et à mesure que le roseau se détériore au-dessous, le peuple en rajoute par-dessus. La tortora est utilisée pour faire leur maison, des bateaux à têtes de Puma, des objets artisanaux et peut même être mangée.

Légende inca du Lac :

Il y a très longtemps, le lac Titicaca était une vallée fertile peuplée d’Hommes vivant heureux et tranquilles. Rien ne leur manquait ; la terre était riche et leur procurait tout ce dont ils avaient besoin. Sur cette terre on ne connaissait ni la mort, ni la haine, ni l’ambition.

Les Apus, les dieux des montagnes, protégeaient les êtres humains. Ils ne leurs interdisaient qu’une seule chose : personne ne devait monter au sommet des montagnes où brûlait le Feu Sacré. Pendant longtemps, les hommes ne pensèrent même pas à enfreindre cet ordre des dieux. Mais le diable, esprit malin condamné à vivre dans l’obscurité, ne supportait pas de voir les hommes vivre si paisiblement dans la vallée. Il s’ingénia à diviser les hommes en semant la discorde. Il leur demanda de prouver leur courage en allant chercher le Feu Sacré au sommet des montagnes.

Alors un beau jour, dès l’aube, les hommes commencèrent à grimper au sommet des montagnes, mais à mi-chemin ils furent surpris par les Apus. Ceux-ci comprirent que les hommes les avaient désobéis et décidèrent de les exterminer. Des milliers de pumas sortirent des cavernes et se mirent à dévorer les hommes qui suppliaient le diable de les aider. Mais celui-ci restait insensible à leurs suppliques.

Voyant cela, Inti, le dieu du Soleil, se mit à pleurer. Ses larmes étaient si abondantes qu’en quarante jours elles inondèrent la vallée. Un homme et une femme seulement parvinrent à se sauver sur une barque en jonc. Quand le Soleil brilla à nouveau, l’homme et la femme n’en croyaient pas leurs yeux : sous un ciel bleu et pur, ils étaient au milieu d’un lac immense. Au milieu des eaux flottaient les pumas qui s’étaient noyés et s’étaient transformés en statues de pierres.

Ils appelèrent alors le la « Titicaca », le lac des pumas de pierre.IMG_4598 (Copier)IMG_4605 (Copier)IMG_4615 (Copier)IMG_4619 (Copier)La représentation des îles en miniature IMG_4620 (Copier)IMG_4621 (Copier)IMG_4623 (Copier)IMG_4625 (Copier)IMG_4626 (Copier)IMG_4630 (Copier)IMG_4635 (Copier)IMG_4638 (Copier)IMG_4642 (Copier)IMG_4643 (Copier)IMG_4647 (Copier)IMG_4654 (Copier)IMG_4656 (Copier)La cuisine qui est normalement posée sur une plaque de pierre  IMG_4658 (Copier)IMG_4661 (Copier)IMG_4665 (Copier)IMG_4667 (Copier)IMG_4669 (Copier)IMG_4670 (Copier)IMG_4673 (Copier)

On quitte Puno et le lac, pour le canyon de la Colca. Mais bien sûr en dehors des sentiers battus 😊 Sur les chemins, on rencontre des lamas, alpagas, vicunas, renard et même chinchillas ! IMG_4678 (Copier)IMG_4680 (Copier)IMG_4687 (Copier)IMG_4697 (Copier)IMG_4702 (Copier)IMG_4703 (Copier)IMG_4704 (Copier)IMG_4707 (Copier)IMG_4708 (Copier)IMG_4713 (Copier)IMG_4714 (Copier)IMG_4716 (Copier)IMG_4721 (Copier)Un bébé  IMG_4724 (Copier)IMG_4728 (Copier)IMG_4732 (Copier)IMG_4736 (Copier)IMG_4740 (Copier)IMG_4745 (Copier)IMG_4749 (Copier)IMG_4755 (Copier)IMG_4756 (Copier)IMG_4760 (Copier)IMG_4761 (Copier)IMG_4765 (Copier)Et quand on passe les 4700m, le paysage devient désertique et plat !IMG_4769 (Copier)IMG_4770 (Copier)IMG_4775 (Copier)On a pu redescendre… un peu 🙄 pour dormir à 4561m, sur le chemin du Dakar  IMG_4776 (Copier)IMG_4779 (Copier)IMG_4783 (Copier)IMG_4786 (Copier)Sur la route, on voit au loin les volcans et surtout le volcan Sabancaya toujours en activité IMG_4790 (Copier)IMG_4793 (Copier)IMG_4805 (Copier)Et on remonte, pour redescendre 🤪 jusqu’à Yanque, dans le parking de l’auberge Sumaq Wayra tenue par une gentille famille, où on y passe deux nuits. On repart mais pas avant d’avoir enfilé le costume traditionnel de la Colca  IMG_4812 (Copier)IMG_4813 (Copier)IMG_4814 (Copier)IMG_4815 (Copier)IMG_4821 (Copier)IMG_4830 (Copier)IMG_4832 (Copier)IMG_4837 (Copier)IMG_4839 (Copier)IMG_4841 (Copier)IMG_4850 (Copier)IMG_4856 (Copier)IMG_4858 (Copier)Direction le mirador des condors. On a bien vu des condors, mais pas facile de les prendre en photo… On croise encore des renards et un chinchilla  IMG_4859 (Copier)IMG_4863 (Copier)IMG_4874 (Copier)IMG_4880 (Copier)IMG_4883 (Copier)IMG_4891 (Copier)IMG_4894 (Copier)IMG_4897 (Copier)IMG_4902 (Copier)IMG_4906 (Copier)Pour patienter, petits pas de danse de Nils  IMG_4911 (Copier)IMG_4912 (Copier)IMG_4914 (Copier)IMG_4915 (Copier)IMG_4929 (Copier)IMG_4936 (Copier)IMG_4938 (Copier)IMG_4968 (Copier)IMG_4979 (Copier)IMG_4987 (Copier)Et puis direction la montagne des 7 couleurs. Sur la route, on rencontre enfin la neige 🌨 à 4700m, pour le plus grand bonheur de Nico IMG_5021 (Copier)IMG_5026 (Copier)Petit bivouacIMG_5033 (Copier)On arrive un peu tard pour faire la randonnée de 10km aller-retour, alors on dort sur le parking à 4500m. Et on a bien fait ! Une magnifique rando mais très éprouvante ! Départ du parking pour arriver à la montagne culminante à 5050m ! Le dernier kilomètre à 200m de dénivelé. J’ai même essayé de mâcher des feuilles de coca, « la bola » comme ils disent, ben ce n’est vraiment pas bon ! Mais il paraît que ça donne la pêche et surtout la coca est réputée pour aider en altitude, ben je vais me contenter du maté 🍵 On arrive en-haut péniblement. On a le temps de prendre quelques photos et puis la neige arrive  IMG_5039 (Copier)IMG_5041 (Copier)IMG_5044 (Copier)IMG_5045 (Copier)IMG_5050 (Copier)IMG_5056 (Copier)IMG_5060 (Copier)IMG_5062 (Copier)IMG_5067 (Copier)IMG_5076 (Copier)IMG_5079 (Copier)IMG_5081 (Copier)IMG_5082 (Copier)IMG_5084 (Copier)IMG_5086 (Copier)IMG_5087 (Copier)IMG_5091 (Copier)IMG_5102 (Copier)IMG_5107 (Copier)IMG_5108 (Copier)IMG_5117 (Copier)IMG_5122 (Copier)IMG_5126 (Copier)IMG_5130 (Copier)IMG_5138 (Copier)IMG_5141 (Copier)Les locaux proposent de faire l’ascension sur une mule, pour Nils, c’est Nico la mule 🐴 sur le dernier kilomètre du retour, Nils monte sur la vraie mule, mais ils vont bien trop vite pour moi 😥IMG_5149 (Copier)IMG_5150 (Copier)IMG_5152 (Copier)IMG_5155 (Copier)Direction Cusco, pour de nouvelles aventures…IMG_5156 (Copier)IMG_5162 (Copier)IMG_5164 (Copier)

17-25.10.18 : La Paz et ses télécabines 🚡

Et nous voilà repartis plus tranquille, Emile ne claque plus ! On a pu changer les amortisseurs arrière avec une petite modification 🤪 mais pas ceux à l’avant, car on ne trouve pas de pièce pour un VW original Allemania 🙄

Direction La Paz, on reprend la route de l’Atiplano et en même temps de l’altitude ⛰ Le trajet est trop long pour le faire en une fois, on dort à côté du terrain de foot dans le village de Kemalla.

IMG_4369 (Copier)

Le lendemain direction Jupapina, au camping Colibri. IMG_4424 (Copier)IMG_4426 (Copier)

cofOn y passe 3 jours, dont 2 à visiter La Paz en télécabines 🚡 🚠 8 lignes qui sont en partie alimentées par panneaux solaires, 5 nouvelles lignes sont en cours. En 2030, ils estiment avoir 16 lignes au total. Un excellent moyen de traverser la ville d’un côté à l’autre en très peu de temps, sans embouteillage et un peu plus respectueux de l’environnement 😊IMG_4397 (Copier)IMG_4409 (Copier)IMG_4412 (Copier)IMG_4416 (Copier)IMG_4446 (Copier)IMG_4447 (Copier)IMG_4451 (Copier)IMG_4455 (Copier)IMG_4456 (Copier)IMG_4466 (Copier)IMG_4474 (Copier)IMG_4481 (Copier)IMG_4482 (Copier)IMG_4484 (Copier)IMG_4489 (Copier)IMG_4491 (Copier)IMG_4494 (Copier)IMG_4495 (Copier)IMG_4496 (Copier)IMG_4498 (Copier)

IMG_4502 (Copier)Et le téléphérique pour Nils ☺️IMG_4429 (Copier)IMG_4444 (Copier)

Et on reprend la route direction le Lac Titicaca, pour ne pas sortir de la Bolivie, on prend une embarcation pour traverser et rejoindre la presqu’île de Copacabana. IMG_4504 (Copier)IMG_4517 (Copier)IMG_4519 (Copier)

IMG_4523 (Copier)On passe une première nuit sur les hauteurs à 4350m où on a une vue magnifique à 360 IMG_4530 (Copier)IMG_4534 (Copier)IMG_4536 (Copier)IMG_4537 (Copier)IMG_4540 (Copier)IMG_4544 (Copier)IMG_4547 (Copier)IMG_4552 (Copier)IMG_4555 (Copier) Puis on passe nos deux dernières nuits en Bolivie sur la plage de Copacabana, les garçons pêchent 🎣 et je travaille 💻IMG_4573 (Copier)IMG_4579 (Copier)IMG_4582 (Copier)IMG_4584 (Copier)IMG_4586 (Copier)Direction notre 6ème pays, avec un brin de nostalgie pour la Bolivie…

23.09-16.10.18 : Sur les traces des dinosaures 🦕

Et nous voilà repartis sur la route, on sort du salare par le Nord pour le longer encore un peu en contournant le volcan Tunupa qu’on voyait en fond. Les villages traversés nous semblent d’un autre temps IMG_3841 (Copier)IMG_3845 (Copier)IMG_3851 (Copier)Emile commence à claquer de la roue arrière 🤨 Pendant que Nico démonte sur la place de Coqueza 🧐 petite balade avec Nils pour voir les flamants rose et les lamas IMG_3856 (Copier)IMG_3862 (Copier)IMG_3866 (Copier)IMG_3873 (Copier)IMG_3875 (Copier)IMG_3881 (Copier)IMG_3883 (Copier)IMG_3884 (Copier)IMG_3887 (Copier)IMG_3890 (Copier)IMG_3894 (Copier)Bon on repart sans avoir vraiment trouvé pourquoi Emile claque 😕 On passe la nuit à Jayocota au bord d’un cratère de météorite. Petite balade à l’intérieur IMG_3916 (Copier)IMG_3912 (Copier)IMG_3902 (Copier)IMG_3903 (Copier)IMG_3906 (Copier)IMG_3910 (Copier)IMG_3911 (Copier)Et puis on file à Oruro, on dort sur le parking de l’aéroport avec une jolie vue sur la Vierge de la Concordia IMG_3917 (Copier)IMG_3918 (Copier)Le lendemain direction Cochabamba. On monte à 4500m avant de redescendre un peu en altitude 2500m pour retrouver un peu de chaleur IMG_3930 (Copier)IMG_3926 (Copier)IMG_3928 (Copier)On va au camping Las Lilas où il y a une très bonne infrastructure. Jeux avec toboggan, cabane dans un arbre, piscine, tennis de table, foot, billard et … télévision ! On y reste 4 jours et on y laisse la remorque et les vélos pour aller voir les ruines incas d’Incallajta et surtout pour faire la route jusqu’à Toro-Toro et voir les traces des dinosaures 🦖 🦕IMG_4287 (Copier)IMG_4290 (Copier)IMG_4289 (Copier)IMG_3943 (Copier)IMG_4314 (Copier)Super camping sauvage au bord du Rio Machajmarca et une bonne demi-journée de balade dans les ruines incas, se site est le plus important de Bolivie et surtout il n’y a personne 😍IMG_3951 (Copier)IMG_3953 (Copier)IMG_3954 (Copier)IMG_3957 (Copier)IMG_3959 (Copier)IMG_3964 (Copier)IMG_3966 (Copier)IMG_3967 (Copier)IMG_3975 (Copier)IMG_3985 (Copier)IMG_3990 (Copier)Un feu digne des Incas IMG_3995 (Copier)IMG_3999 (Copier)IMG_4007 (Copier)IMG_4015 (Copier)IMG_4018 (Copier)IMG_4034 (Copier)IMG_4036 (Copier)IMG_4046 (Copier)On repart difficilement de cet endroit chargé de bonnes ondes pour se rendre à Torotoro. Comme on sait que la route est en construction, on s’arrête sur les hauteurs d’Anzaldo d’où on a une vue panoramique sur cette magnifique vallée IMG_20181001_173440 (Copier) Et le lendemain on attaque les derniers 70km (sur 100) de la route déviée. On passe même dans le lit du Rio Thola Khasa Mayu sur environ 6km 😢 heureusement c’est la saison sèche 🤪 La région est vraiment magnifique et, même si la route est horrible, ça vaut vraiment la peine cet aller-retour !IMG_4072 (Copier)IMG_4077 (Copier)IMG_4082 (Copier)IMG_4086 (Copier)IMG_4092 (Copier)IMG_4095 (Copier)IMG_4097 (Copier)IMG_4102 (Copier)IMG_4236 (Copier)IMG_4251 (Copier)IMG_4262 (Copier)IMG_4265 (Copier)IMG_4277 (Copier)IMG_4280 (Copier)Dans la réserve naturelle de Torotoro chaque balade doit se faire avec un guide. Du coup on fait la randonnée du sentier Vergel où on voit le plus de traces de dinosaures et le canyon ! Plus de 13’000 traces ont été découvertes et elles sont vraiment impressionnantes 👍IMG_4104 (Copier)IMG_4107 (Copier)IMG_4114 (Copier)IMG_4123 (Copier)IMG_4128 (Copier)IMG_4131 (Copier)IMG_4140 (Copier)IMG_4152 (Copier)IMG_4158 (Copier)IMG_4161 (Copier)IMG_4165 (Copier)IMG_4167 (Copier)IMG_4169 (Copier)IMG_4171 (Copier)IMG_4173 (Copier)IMG_4163 (Copier)IMG_4180 (Copier)Les traces d’un diplodocus de 18m de haut pour 36 de longIMG_4184 (Copier)IMG_4186 (Copier)IMG_4187 (Copier)IMG_4192 (Copier)IMG_4197 (Copier)IMG_4201 (Copier)IMG_4202 (2) (Copier)IMG_4206 (Copier)IMG_4210 (Copier)IMG_4217 (Copier)IMG_4218 (Copier)IMG_4215 (Copier)Et voilà on refait cette route en sens inverse 🙄 pour retourner à Cochabamba au camping Las Lilas avec une appréhension car Emile claque de plus en plus. On reste au camping 13 jours, je dois travailler et Nico doit trouver la cause de ce claquement🤨🤔🧐 Verdict : amortisseurs morts !

18.08-22.09.18 : La Bolivie 🇧🇴 et ses salares

On rentre en Bolivie par San Mathias. Comme l’immigration n’a pas noté sur nos visas le nombre de jours autorisés, la douane ne veut pas nous faire les papiers pour Emile ! Étant le week-end, les bureaux sont déjà fermés ! Il nous faut donc y rester une nuit. Camping sauvage à la sortie du village près d’un lac artificiel avec un magnifique couché du soleil. IMG_2628 (Copier)IMG_2622 (Copier)IMG_2627 (Copier)IMG_2651 (Copier)

Et le lendemain, Nico obtient 90 jours de visa 😊 ce qui est très rare ! En règle générale c’est 30 jours par 30 jours ! Au top 👌🏽 ça va nous éviter une perte de temps et d’énergie non négligeable !

On prend la route direction San Ignacio. 300km de piste vraiment mauvaise 😕 mais on prend notre mal en patience et on avance gentiment en s’arrêtant à chaque poste de contrôle militaire et policier, ça nous met bien dans le bain de la Bolivie !

On fait la route en deux fois. On passe la nuit devant l’entrée d’une estancia et on reprend la route le lendemain.IMG_2666 (Copier)

A 15km de San Ignacio, l’état de la remorque ne nous permets plus d’avancer ☹️😩 mais, par chance, un camion grue nous suit et nous ramène la remorque en ville où on avait repéré le camping de Ruedi et Miriam. Nils s’amuse super bien avec Lorena et Liliana.IMG_2675 (Copier)